fbpx
terrible two
La vie de maman

7 Techniques Puissantes pour Anéantir le Terrible Two

Vous aussi vous hallucinez ces jours-ci ? Vous constatez – impuissante – que votre si gentil bébé, adorable, souriant et docile se transforme. Depuis quelques jours , bébé agit comme un petit Être démoniaque qui s’agite, teste, crie, se rebelle ? Attendez un peu, serait-ce donc ça, le fameux Terrible Two ?

Découvrez 7 techniques puissantes pour venir à bout de cette période du développement de bébé , ingrate – pire que l’adolescence – qu’est le Terrible Two .

Vous pouvez l’exterminer, parole de super maman.

Découvrons les solutions

C’est quoi le Terrible Two ?

Votre bébé de 18 à 24 mois se comporte différemment ces derniers jours ? A tout hasard, il :

  • S’agace pour un rien
  • Tape tout et n’importe quoi sans raison réelle
  • Se montre frustré à chaque occasion
  • Crie. Hurle. Pleure. Ou les 3 à la fois …
  • Teste chacune de vos réactions, avec une préférence pour vous pousser en dehors de vos limites

C’est grave, docteur ?

Non, pas grave en soi. Mais franchement épuisant. Et nerveusement éprouvant pour vous, parent.

Diagnostique ?

😱 Le Terrible Two 😱 Autrement dit, la crise des 2 ans.

Cette phase de la petite enfance durant laquelle votre chérubin si mignon se transforme en dictateur qui ne laisse rien passer. Comme Che Guevara, oui oui.

Votre objectif de super maman ?

Résister. Tenir bon. Ne pas céder. Jamais. JA-MAIS.

Comment Tenir tête à son Bébé pendant la crise du Terrible Two ?

Prenez note, voici 7 techniques puissantes pour faire plier n’importe quel bébé des plus récalcitrants. Sans passer pour une criminelle.

terrible two bébé

 

# 1 – Annoncer les Règles

Vous allez devoir vous transformer en arbitre, pour chaque activité du quotidien, sans cesse.

Votre job ? Annoncer avant chaque sortie -activité, action qui sort de l’ordinaire – les règles que vous avez fixées.

Pourquoi ?

Parce qu’ainsi votre bébé peut moins facilement faire des histoires , pleurer , hurler lorsque vous lui direz NON à sa demande de tour de manège.

Entendons nous bien, cela n’empêchera pas à 100% bébé de criser. Mais cela désamorce 50% des situations tendues.

Qui plus est, en annonçant les règles en amont vous prévenez bébé du contexte. Vous lui indiquez :

  • ce qui est autorisé – admis ✅
  • ce qui est interdit – toléré
  • le comportement que vous attendez de lui 🎯
  • quelle activité va se dérouler, en combien de temps
  • quelle type de sanction vous serez amenée à prendre s’il ne se comporte pas comme vous l’attendez ❌

Imaginez.

Vous arrivez au centre commercial pour quelques courses rapides pour le repas du soir. Vous n’avez pas annoncé les règles avant à votre bébé de 20 mois en plein épisode tragique du Terrible Two.

Malheur. Mauvaise idée.

A peine entrés dans le magasin, bébé chouine, hurle et réclame un jouet.

Ses cris stridents résonnent dans tout le magasin. Il est rouge de colère. Tout le monde vous regarde : 20% des gens compatissent, 80% restants vous haïssent.

Il vous parle ce tableau, pas vrai ? Bien sûr qu’il vous parle, vous l’avez vécu il y a quelques jours. Ce bébé qui crise, c’est le vôtre.

Voilà pourquoi vous appliquerez désormais consciencieusement cette méthode . Annoncer systématiquement les règles et le cadre environnant pour toute activité.

Vous gagnerez en autorité naturelle , en influence parentale simple.

Je compte sur vous pour le mettre en application dès la fin de lecture de cet article. Vous m’en direz des nouvelles.

# 2 – Garder le Cap (entre parents)

S’il y a bien une règle d’or entre parents pour vaincre le Terrible Two, c’est celle-ci.

Ne vous contredisez pas. Jamais. C’est mal.

Si le papa fixe une règle, et que 30 secondes après vous changer la règle … Bébé a gagné.

Parce que durant le Terrible Two, bébé cherche avant tout des limites. A repousser vos limites même, pour mieux trouver les siennes.

Si vous ne maintenez pas une cohésion dans vos décisions parentales, bébé va s’engouffrer dans la brèche. Pas pour vous embêter. Uniquement pour tester davantage.

Voilà pourquoi vous devez garder le cap et affirmer / approuver une instruction donnée par un parent.

Si dans le fond vous n’êtes pas d’accord avec le cadre donné par le papa par exemple, arrangez-vous pour en discuter à l’abris des oreilles indiscrètes de votre enfant .

Qui – je vous le rappelle – s’il ne parle pas encore parfaitement, est absolument en mesure de comprendre ce qui se trame.

# 3  – Détourner l’Attention de Bébé

Vous connaissez cette astuce de super maman pour faire cesser les pleurs d’un enfant de plus d’un an ?

Cette astuce vieille comme le Monde qui produit des Miracles à chaque utilisation ?

De quelle astuce magique parle-t-on ? Celle de détourner l’attention de bébé.

Comme lorsque vous devez enlever une bande de cire au niveau du maillot …

Slackkk !! 😨

Cela fait moins mal lorsque votre attention est détournée par un bruit du téléphone portable par exemple.

Il en est de même pour bébé qui crise en phase de Terrible Two.

Votre enfant hurle à n’en plus finir pour ouvrir la porte-fenêtre et aller gambader dans le jardin alors qu’il pleut des trombes ?

Détournez son attention. En utilisant ces stratagèmes :

  • Exclamez-vous ” Ohhhh xxx prénom xxx , tu as vu le chat qui passe ?”
  • Appuyez sur le bouton musical d’un jouet qu’il aime plus que tout
  • Demandez à bébé ” Tiens, écoute. Ce n’est pas une moto que l’on entend ?”

Bref, n’importe quoi qui sera en mesure de faire oublier sur l’instant à votre tout petit pourquoi il pleure actuellement.

# 4 – Parlez à votre enfant : la Solution au Terrible Two

Attention, cette technique ne fonctionne pas pendant une crise en elle-même. ❌

C’est à appliquer avant le début d’une crise – lorsque vous pouvez la voir venir – ou après lorsque le calme revient.

Il s’agit de vous placer à hauteur de bébé, et de lui parler.

Posez des mots sur ce que votre enfant ne peut pas exprimer par la parole.

Par exemple , vous direz :

  • Chaton, je comprends que tu sois frustré car nous partons du parc. Je sais que tu avais envie de t’amuser encore sur le tobbogan. Mais je t’ai indiqué il y a 5 minutes que nous allions partir dans 5 minutes. Ces 5 minutes sont passées, il est donc l’heure de rentrer.

Nous rentrons pour que tu puisses prendre ton bain et jouer dans l’eau. Je sais que c’est frustrant pour toi, je comprends. Mais nous respectons la règle fixée.

  • Ou encore, si bébé s’est cogné l’orteil contre un meuble ,pleure à n’en plus finir, et vous tape par contrariété .

Dire à bébé : ” Chaton, je crois que tu as mal et que tu es frustré, c’est pour cela que tu as tapé . Je sais que se cogner fait mal . Tu as le droit d’avoir mal au pied, je comprends. C’est normal. Pleure un bon coup. Mais je n’accepte pas que tu tapes. Ce n’est pas autorisé. ”

Le fait de traduire les émotions et frustrations de bébé en les verbalisant pour lui , l’aide à les surmonter.

Pour en savoir plus sur les bienfaits de la verbalisation des frustrations de bébé, je vous invite à découvrir les travaux de Isabelle Fillozat.

Elle en parle longuement dans son livre “Au coeur des émotions de l’enfant” , n° 1 sur le sujet. Retrouvez l’ouvrage en cliquant ici

# 5 – Rester Calme pour Vaincre la Crise des 2 ans

Vous n’êtes pas une sainte, je le sais. Mais vous faites de votre mieux avec votre enfant, ça je le sais aussi. ✅

Voilà pourquoi vous allez travailler votre patience. Et rester calme envers et contre tout( surtout face à bébé ).

Comment ?

En respirant.

Quoi ? Tu peux développer, Maïté ?

Minute papillon, j’y viens. 🦋

Vous vous souvenez, durant vos cours de préparation à l’accouchement, vous avez appris à respirer pour gérer vos contractions ?

Bon. Et bien vous allez reproduire – quasiment – ce principe face à votre enfant qui vous en fait voir de toutes les couleurs.

Vous inspirez profondément par le nez … Et vous expirez lentement par la bouche.

Même – et surtout – lorsque bébé :

  • crie
  • tape
  • pleure
  • hurle
  • s’agace …

Bébé n’est pas en danger immédiat. Vous non plus. Donc, prenez le temps de respirer profondément et doucement.

La respiration a le pouvoir de vous calmer et vous aide à prendre de la hauteur sur la situation.

Vous ne vivez rien de dramatique. Juste un enfant en plein terrible two. 😱

Vous savez quoi ?

Le Terrible Two fini toujours par passer. Toujours.

# 6 – Eviter d’utiliser le “non “

Votre astuce pour contourner des situations potentiellement risquées est d’éviter que bébé puisse répondre NON.

Vous l’avez remarqué vous aussi ? Depuis que bébé sait dire “non”, vous l’entendez à tout va !

  1. Tu veux descendre de la chaise haute, chaton ? Bim ! NON
  2. Tu veux boire un peu d’eau , chaton ? NON
  3. Mets ton chapeau sur la tête, chaton ! NON
  4. Prends ta veste, il y a du vent , chaton . NON
  5. On va se coucher pour la sieste, chaton . NON

Blablabla …

Vous connaissez la liste, elle est interminable.

A partir du moment où bébé a la possibilité de dire non, il le dira. Car ça l’amuse, avant tout.

Préférez des tournures de phrases où le choix du “non” n’est pas mentionné. Par exemple :

  • Purée de brocolis ou d’épinard ?
  • De l’eau au biberon ou au verre ?
  • Tu mets le chapeau ou la casquette ?
  • Tu prends doudou chat ou doudou lapin pour la sieste ?

Ni vu , ni connu, je t’embrouille … Ciao le Terrible Two !

# 7 – Porter de l’attention à Bébé

Enfin, soyez pleinement présente pour bébé régulièrement dans la journée.

Pendant cette fameuse période de la crise des 2 ans, bébé a surtout besoin d’attention. De se sentir entouré et aimé, avec un cadre fixé. ❤

C’est rassurant pour lui, réconfortant.

Évitez de vaquer à d’autres occupations en même temps que vous vous occupez de bébé. Bien sûr, il ne vous est pas demandé d’être constamment les yeux rivés sur bébé et ne plus vivre autour.

En revanche, lorsque vous jouez avec votre enfant, faites-le pleinement pendant 10 minutes.

Lorsque vous lui lisez un livre, ne vous faites pas distraire par la sonnerie d’un sms sur votre portable.

Bébé a besoin de remplir sa jauge d’attention et d’amour, et cela passe par vous. Cela ne veut pas dire que bébé ne passera pas par cette phase du Terrible Two. En revanche, votre attitude pour accompagner bébé durant cette période sera déterminante pour l’aider à y faire face à la passer sans encombres.

Rassurez-vous, ce Terrible Two n’est que temporaire … De quelques jours ou semaines à quelques mois, votre enfant laissera bientôt derrière lui ces réactions apocalyptiques qui vous ennuient tant !

Je compte sur vous pour appliquer ces 7 astuces pour éradiquer le phénomène rapidement.

Cet article vous a plu ? Allez plus loin en lisant ceci .

Prenez soin de vous,

Aimer & Partager
  •  
  •  
  •  
  • 1

11 Comments

  • Emma - Parent Plus Qu’Imparfait

    Merci Maïté ! Alors, je veux pas te faire peur mais on ne parle plus vraiment de terrible two car… ça dure trèèèès longtemps 😂! Blague à part, je me permets une petite précision par rapport au point 6. En fait, à partir de 18 mois environ, l’enfant a pleinement conscience qu’il est un être à part entière. Il se rend compte qu’il peut faire des choix et avoir son libre-arbitre. Ses besoins d’importance et d’autonomie se font sentir. Il rentre alors dans une période d’affirmation qui peut durer plusieurs années si on respecte justement ce libre arbitre. Lui proposer un choix qui rentre dans notre cadre de parents comme tu le suggères lui permet donc d’assouvir son besoin de libre-arbitre. À nous aussi de réfléchir à ce cadre justement. Passé ce qui concerne la sécurité qui est non négociable, qu’est-ce qui est acceptable ou non ? On peut par exemple penser que taper les autres n’est pas acceptable (et c’est notre rôle de le rappeler à chaque fois) mais que mettre les mains dans la terre n’est peut-être pas si grave. Une plante met du temps à pousser. Nos enfants aussi 🌱. Courage les super mamans !
    Emma – Parent Plus Qu’Imparfait

    • Maïté LSM

      Hello Emma !
      Merci pour tes précisons ! En effet, le Terrible Two peut durer longtemps – en tout cas dans le ressenti des parents 😉
      Ce qu’il fait retenir avant tout c’est que c’est une phase qui marque le début d’une nouvelle ère, comme tu l’évoques : l’affirmation de soi !
      Ceci dit, avec le temps, ça se calme … Et d’autres phases entrent dans la danse !
      C’est sans fin , pas vrai ? 😉 A bientôt

  • Julia - Et maman tu deviendras.com

    Le livre “Au coeur des émotions de l’enfant” aide beaucoup aussi à comprendre le terrible two ! ainsi que les autres phases et émotions de l’enfant 🙂
    Merci pour cet article Maïté, je prends des notes pour dans quelques mois…
    Bises

  • Olivier

    Hello Maïté.
    Superbe article, tout plein de bons conseils… que je vais appliquer dès aujourd’hui dans mon couple, dès que ma copine se comporte comme une gosse de deux ans 🙂 hahaha
    Blague à part, c’est vraiment très chouette à lire, merci.
    Olivier

  • Valentine - Parents en Equilibre

    Salut Maité,
    Je crois que tous les âges ont leur par de “oh my god” TERRIBLE et “oh my god” MIGNON ! Tes conseils me semblent judicieux et je partage pleinement l’importance de la communication au sein du couple pour énoncer des règles claires et avoir une vision commune de comment gérer les différents types de “crise”.
    Enfin, tu connais mon site (www.parentsenequilibre.com)et clairement il me semble primordial d’aussi s’accorder des pauses en tant que parent, pour éviter de se laisser complètement engloutir par la vague émotionnelle. Ca permet parfois de prendre le recul nécessaire pour désamorcer des situations pénibles et répétitives.

    • Maïté LSM

      Oh que oui, pouvoir souffler est essentiel pour ne pas virer chèvre 😉
      Je partage cet angle de vue là !
      Merci pour ton retour Valentine, à bientôt !

  • Anne-Lise - Grandir en langues

    Très bel article ! Pour être en pleine phase du Terrible Two, je peux assurer que ça marche ( bon parfois je craque et tout vole en éclats soyons honnêtes! ) et que tous ces conseils permettent de vivre les choses complètement différement 😉 L’avantage qu’ils ont à cet âge là, c’est qu’ils savent tellement s’émerveiller de tout qu’ils peuvent aussi vite se calmer qu’ils se sont énervés!
    Je conseille aussi plus plus Isabelle Filiozat et Catherine Gueguen 🙂

  • Gwen

    Ha, le terrible two ! Je n’y croyais pas un instant avant d’y être confrontée.
    Une petite fille toujours de bonne humeur, toujours calme… Et puis un jour, une colère immense, incontrôlable ! ça surprend et ça laisse pas mal démunie quand on n’a pas l’habitude ^^
    La première fois (et les quelques fois suivantes), on ne sait pas trop comment on est supposée réagir : se fâcher, laisser passer, discuter… ?
    Alors, je me suis vite questionnée et j’ai compris que ce n’était pas vraiment des colères, ni même des “caprices” mais un flot immense et soudain d’émotions qu’elle ne savait pas comment gérer et qui débordait, débordait, débordait…
    Alors, ma technique à moi – testée et approuvée avec mes deux poupettes – au moment de ces immenses colères, a été de me mettre à leur niveau, calmement leur proposer un câlin et, enfin, parler, une fois les émotions retombées, de ce qui venait de se passer.
    A chaque fois, elles se sont jetées dans mes bras, et se sont vite apaisées. Alors, je pouvais leur expliquer que je comprenais ce qu’elles avaient ressenti mais qu’elles ne pouvaient pas réagir de cette façon, etc, etc
    Et franchement, le terrible two a été une formalité 😉

    • Maïté LSM

      Coucou Gwen ! Et oui, communiquer, autant que possible et traduire verbalement leurs émotions 😉
      Pas toujours évident, mais drôlement efficace ! Merci pour ton partage d’expérience!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error:

Oui ! A moi  le  Guide  de  la  Super  Maman  Épanouie   :-)