Charge mentale de la maman : comment s’en libérer ?


La vie de maman /

La charge mentale, en avez-vous déjà entendu parlé? Connaissez-vous ce sentiment d’avoir une multitude de tâches à accomplir et trop peu de temps pour le faire? Vous est-il déjà arrivé de ressasser de manière inconsciente tout ce que vous devez accomplir au cours de votre journée pour maintenir l’équilibre à la maison? Comment se libérer de la charge mentale lorsque l’on est une maman, sans que cela ne créé un déséquilibre familial? Découvrez cela sur la suite de l’article…

Qu’est-ce que la charge mentale ?

La charge mentale est un terme qui désigne l’ensemble de la charge cognitive, invisible et inconsciente que subit la femme concernant les tâches du quotidien. La charge mentale concerne en très grande majorité les femmes (82,6 %), et plus particulièrement les femmes mamans. Le cerveau est sollicité en permanence, ce qui pèse sur la sérénité de la femme.

Elle désigne le fait d’avoir constamment en tête en second plan tout ce qui attrait à la gestion de la famille, de la maison, de l’organisation. Toutes les choses à penser pour une organisation optimale de la famille passent en boucle en arrière plan du cerveau féminin. C’est ce film constant qui est la fameuse charge mentale … La charge mentale ménagère est la plus connue, cependant on parle parfois de charge mentale de couple dans une moindre mesure.

Comment se libérer de la charge mentale ?

charge mentale solution

Pour s’en libérer, voici 4 axes forts d’amélioration à appliquer dès à présent :

# 1 Communiquer avec le papa

Pour diminuer la charge mentale au quotidien, un dialogue sain et efficace avec son conjoint est nécessaire. En effet, votre cher et tendre n’aura certainement pas conscience du poids invisible de cette charge au quotidien et c’est bien normal! La spécificité de cette charge est d’être discrète voire invisible… C’est assez insidieux et impalpable donc évoquer avec votre amoureux cette mélodie constante dans votre tête est déjà un premier pas.

Attention cependant, ce que vous demander au papa ce n’est pas qu’il fasse ce que vous lui demandez comme tâche ménagère par exemple. Mais bel et bien qu’il anticipe et  réagisse AVANT vous.

C’est toute la subtilité : vous devez transférer ou partager cette charge afin de l’alléger. Si vous devez solliciter votre cher et tendre pour qu’il pense à faire ceci ou cela, vous n’êtes pas libérée de cette charge dans votre tête! En effet, car si vous devez demander à ce que quelqu’un se charge de ladite charge, l’initiative vient de vous, donc c’est une charge mentale. CQFD…

# 2 Accepter que les choses ne soient pas faites comme vous auriez fait vous-même

A partir du moment où vous transférez une tâche, où celle-ci est confiée et anticipée par quelqu’un d’autre : ne faites pas de commentaire sur la manière d’exécuter la tâche.

L’exécution sera certainement différente de ce que vous auriez fait vous, avec une méthode différente et un résultat sûrement plus approximatif que ce que vous pensiez. Mais laissez ainsi et abstenez-vous de donner votre avis sur le résultat final… Pour le bien de tous!  😉

# 3 Arrêter de se mettre la pression

Ce qui est assez étrange avec cette charge dans la tête, c’est qu’elle ne trotte QUE dans votre tête. Donc, c’est vous et vous seule qui  décidez d’accomplir telle ou telle tâche absolument ce jour-là.

Bien sûr, il y a de vrais impératifs liés au quotidien ( amener le petit chez la nounou ou à l’école) mais il y a aussi des impératifs que l’on se fixe sans qu’ils soient nécessaires ou vitaux. Si vous avez eu une grosse journée entre le travail prenant, bébé qui est  plutôt d’humeur instable, et une journée avec des petites contrariétés qui s’accumulent : levez le pied!

Cessez de vous mettre la pression pour des tâches non urgente et essayez de profiter du moment et de l’instant présent avant tout!

charge mentale solution

# 4 Arrêter de se comparer aux autres (femmes parfaites à vos yeux!)

Enfin, pour alléger cette charge dans le cerveau cessez de vous comparer sans arrêt avec d’autres mamans. Même si la voisine a l’air de mieux maîtriser son temps, qui vous dit que l’intérieur de sa maison est aussi nickel que ce que vous pensez ?

Qui vous dit également que le gâteau amené à la crèche a été fait de A à Z ? Et non pas avec une pâte prête à cuire, cuite en 2 minutes au micro-onde?  😀

Alors on arrête de se comparer, on lâche un peu la pression et on essaye d’être un peu plus tendre envers soi-même… Si si, juste un peu !  😉

Exemples de charge mentale

La charge mentale se retrouve dès le réveil jusqu’au coucher … En effet, elle débute au réveil lorsque l’on pense à tout ce qu’il y a à gérer aujourd’hui pour soi, pour bébé ou pour le chéri . Par exemple si pendant que vous prenez votre douche vous avez ces pensées parallèles, il s’agit de cette fameuse charge mentale des femmes :

  1. Il faut que je pense à appeler le pédiatre pour caler le RDV de bébé
  2. Est-ce que j’ai lancé le programme du sèche-linge?
  3. Penser à envoyer le TIP pour payer la facture d’eau
  4. Il faut que je pense à mettre la crème hydratante de bébé dans son sac à langer
  5. Flûte, la réunion de 11h : il faut penser à imprimer mon compte-rendu
  6. Ne pas oublier d’aller cherche le drive à 18h..
  7. Mince, j’ai oublié de commander des oignons… Passer à la fin du travail à l’épicerie du bas de la rue….

Le poids invisible de cette charge féminine

La spécificité de la charge mentale est le côté invisible, presque en mode pilote automatique, qui est mis en place par le cerveau de la femme.

Selon une étude canadienne, la charge mentale commencerait la plupart du temps durant le congé maternité de la femme. En effet, durant les semaines qui suivent l’accouchement, les femmes sont en congé maternité.

Pendant ce congé maternité, les femmes vont donc d’elles-même prendre en charge le quotidien de la maison, la gestion du bébé, les tâches ménagères ou encore les RDV médicaux. La femme anticipe sur tout et s’accapare de manière inconsciente ce rôle…. Cela se passe de manière assez insidieuse, et bien souvent le papa ne s’en rend pas compte.

Quelques chiffres édifiants

Selon plusieurs études européennes, en 2016 la femme a :

  • 30 minutes de temps pour elle en moins CHAQUE JOUR que l’homme
  • 72 % de charge mentale en plus que l’homme
  • consacré 78 minutes de plus par jour à la gestion des tâches ménagères que l’homme.

Sauf que , la femme n’a que 24 heures dans une journée, tout comme l’homme. De plus,  très souvent, la femme travaille autant que l’homme sur la semaine . Donc sur le temps en dehors de l’activité de travail, la femme fera d’elle-même plus de chose relative à la gestion de la famille et du quotidien.

Le pire, c’est que c’est inconscient… Donc il faudra du temps avant de voir de réels changements significatifs sur la répartition des choses entre hommes et femmes! Mais rien n’est perdu!  😀

Charge mentale : la BD Emma Clit

Peut-être avez-vous déjà entendu parlé de cette charge mentale grâce à la BD vérité de la blogueuse Emma ? Si ce n’est pas encore le cas je ne peux que vous conseiller d’y jeter un oeil en cliquant ici .

Un exemple d’illustration “Fallait demander” de la jeune femme :

charge mentale solutions
Crédit image : Emma Clit – Fallait Demander

Et vous les supers mamans, vous sentez-vous accablée par la charge mentale au quotidien? Dites-moi en commentaire quelles sont vos techniques pour alléger cette charge quotidienne?

Prenez soin de vous,

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 10
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.