Choisir l’allaitement : Interview de Véronique Darmangeat


Interview /

Bonjour les supers mamans et les supers futures mamans! Choisir l’allaitement ou non? Cela fait partie des questions essentielles à l’arrivée d’un enfant…

Pour ce nouvel article je suis vraiment fière et ravie de partager avec vous les conseils en or de Véronique Darmangeat, experte consultante en Lactation. Pour ma part, je n’ai pas choisi d’allaiter mais je trouvais très important de vous transmettre des informations utiles et pertinentes sur le sujet. C’est pourquoi j’ai fait appel à Véronique Darmangeat qui a très gentiment acceptée de me répondre. Merci mille fois Véronique, et chères lectrices, je vous laisse prendre connaissance de cette interview unique sur le choix de l’allaitement. 

Choisir l’allaitement : Interview de Véronique Darmangeat

Psttt : avant toute chose, si vous souhaitez en savoir davantage sur l’allaitement, vous pouvez retrouver en fin d’article un lien vers le livre écrit par V. Darmangeat ( Ma bible de l’allaitement )… A toutes fins utiles!  😉

choisir l'allaitement

1) Pour une future maman qui hésite, pourquoi conseillerez-vous l’allaitement?

V. Darmangeat : Avant toute chose, c’est à chaque famille que revient de faire le choix qui lui convient pour l’alimentation de son enfant. Pour faire ce choix en toute connaissance de cause, il est important de comprendre que le lait maternel est le lait de notre espèce, donc parfaitement adapté à nos bébés.

Les préparations pour nourrissons sont faites à partir de lait de vache (le lait d’une autre espèce donc) que l’on modifie pour répondre aux besoins des bébés. Mais nous sommes aujourd’hui incapables de reproduire le lait maternel et les préparations pour nourrissons en sont encore très loin. La conséquence de cet écart, c’est que statistiquement, on augmente le risque de pathologieslorsque l’on nourrit un bébé avec des préparations pour nourrissons : plus de pathologies ORL, digestives notamment.

Cela ne signifie pas qu’un bébé allaité n’est jamais malade ni qu’un bébé nourri aux préparations pour nourrissons est forcément malade. Nous parlons là de statistiques et de risque.

Par ailleurs, de nombreuses mamans n’ayant pas allaité un enfant puis allaité un 2e enfant, disent que le lien créé avec leur enfant est différent. C’est aussi un paramètre important qu’il est très difficile d’imaginer avant d’allaiter un bébé.

2) Quels sont les principales difficultés que les mamans allaitantes peuvent rencontrer et comment les contourner?

V. Darmangeat : Beaucoup de mamans ressentent des douleurs aux mamelons lorsque leur bébé tète. Ces douleurs ne sont absolument pas normales ! La plupart du temps, il s’agit juste d’une mauvaise prise du sein par le bébé.

Pour y remédier, voici quelques points à vérifier :
– votre bébé doit toujours est bien collé contre vous, sur toute la longueur de son corps.
– votre bébé doit pouvoir placer sa tête en légère extension arrière pour prendre le sein.
– le mamelon doit se présenter sous le nez du bébé pour l’inciter à ouvrir grand la bouche

Une autre difficulté rencontrée par les mamans : l’engorgement. Les seins sont alors entièrement durs et douloureux. En général, cela se produit lorsque votre bébé a attendu plus longtemps que d’habitude pour téter. Si cela se produit, vous pouvez proposer les deux seins souvent à votre bébé jusqu’à ce qu’ils redeviennent plus souples.

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez également utiliser un tire-lait pour compléter le drainage des seins. En prévention, lorsque vous sentez que vos seins comment à être un peu tendus, n’attendez pas pour mettre votre bébé au sein ou tirer le lait.

Ne pas confondre l’engorgement qui concerne tout le sein et la mastite qui ne concerne qu’une zone du sein.

3) Jusqu’à quel âge du bébé peut-on allaiter?

V. Darmangeat : Il n’y a pas d’âge limite.

Un enfant allaité à la demande tète tant qu’il en a besoin puis il s’arrête seul lorsqu’il n’en a plus besoin, c’est ce que l’on appelle le sevrage naturel. Un enfant s’arrête seul en général entre 2 et 5 ans.

Attention, si votre enfant a l’habitude d’être gardé en journée et de prendre du lait au biberon ou au gobelet, il peut se sevrer avant 2 ans.

4) Est-il vrai que le papa est moins impliqué lorsque la maman allaite? (C’est un argument souvent entendu lorsqu’il s’agit de choisir le lait artificiel)

V. Darmangeat : L’implication du père dans la vie de son enfant n’est pas liée à l’allaitement ou au biberon. Un père qui souhaite s’impliquer a toujours sa place.

Un bébé a beaucoup besoin de contact, d’être porté, bercé. Et cela le père peut le faire autant que la mère. Un père qui ne souhaite pas s’impliquer prendra prétexte de l’allaitement pour dire qu’il n’a pas de place…

5) Quels investissements (matériel) faut-il prévoir pour l’allaitement?

V. Darmangeat : A priori aucun, sauf éventuellement des coussinets d’allaitement si on perd du lait.

6) En cas de besoin, qui peut-on contacter si l’on a des questions sur l’allaitement?

V. Darmangeat : Les spécialistes de l’allaitement sont les consultantes en lactation certifiées IBCLC.

Vous pouvez trouver leurs coordonnées sur le site de l’association française des consultantes en lactation ICI .

Il existe aussi des sages-femmes qualifiées (mais ce n’est pas le cas de toutes les sages-femmes…).

Vous trouverez aussi de l’aide auprès des associations de mères dont vous trouverez les coordonnées ici .

Voilà les supers-mamans, j’espère que cette interview sur “découvrir ou choisir l’allaitement” (ou pas!  😉  ) vous a plu et que cela vous aura aidé à affiner votre choix et votre perception des choses sur le sujet. N’hésitez pas à laisser un commentaire pour vous exprimer librement sur le sujet. Pour finir, vous pouvez jeter un oeil sur le site de notre interviewée juste là.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Sport et grossesse : l'interview Fit Mum de Justine Andanson

Prenez soin de vous,

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 36
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.