fbpx
Maman Entrepreneure

Maman Freelance dans toute sa Splendeur : l’inspirante Interview de Lucie Rondelet

Lucie Rondelet, c’est la maman freelance – entrepreneure dans toute sa splendeur. Du dynamisme, des idées à revendre, une montagne de projets sous le coude et … une vie de super maman ! Voilà pourquoi vous devriez découvrir ce parcours riche et atypique d’une maman entrepreneure du web qui a su concilier vie de maman et vie professionnelle intense.

Je suis ravie de partager avec vous l’interview de celle qui permet à des centaines de mamans en quête d’un épanouissement professionnel de franchir le pas de l’entrepreneuriat grâce à la rédaction web. C’est la reine de l’efficacité et de la pédagogie qui, à travers son site formation rédaction web , permet de s’initier à ce métier plébiscité par les mamans en quête de liberté pro.

Découvrez cette Femme qui ose au parcours digne d’un roman d’Agnes Martin Lugand à travers son interview pour Les Supers Mamans.

C’est parti… !

Maman et Freelance : la bonne idée ?

Vous vous demandez parfois si quitter votre activité de salariée pour tout envoyer valser et devenir freelance serait l’idée du siècle ?

Rassurez-vous, vous n’êtes pas la seule.

Entre désir d’épanouissement professionnel, de liberté , de responsabilité familiale pour subvenir aux besoins de sa famille … L’entrepreneuriat peut happer autant qu’il terrifie.

J’ai une bonne nouvelle pour vous. D’autres supers mamans sont déjà passées par là !

J’ai tenu à ce que l’une d’entre elles – à la réussite époustouflante en tant que rédacteur web – vous partage son histoire …  Cette super maman freelance & entrepreneure du web, c’est Lucie Rondelet.

Zoom sur son interview.

1 ) Maïté – Bonjour Lucie, mille mercis de répondre à cette interview – qui à coup sûr – sera inspirante pour les supers mamans. Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques lignes à celles qui ne te connaissent pas encore ?

Lucie Rondelet : Bonjour Maïté, merci à toi pour ton accueil.

Je suis Lucie Rondelet, j’ai (presque) 35 ans :-p, je vis en Nouvelle-Calédonie et je suis maman (séparée du papa) de 2 adorables petites filles de 2 et 5 ans.

J’ai déjà eu plusieurs vies puisque j’ai vécu sur 4 continents et travaillé dans une trentaine de domaines différents… Je le précise non pas pour me faire mousser, mais parce que j’ai trouvé ma voie grâce au web. Je suis aujourd’hui web-entrepreneuse, un métier qui me permet de travailler en autonomie et de laisser libre cours à mon imagination.

J’ai toujours ressenti un énorme besoin de liberté car mon cerveau bouillonne en permanence de nouvelles idées. Internet est pour moi un outil merveilleux qui me permet de mettre en place pratiquement tous les projets qui me passent par la tête.

De salariée à Maman Freelance : la reconversion professionnelle

maman freelance lucie rondelet

2) Peux-tu nous en dire plus sur tes activités professionnelles ? Comment as-tu commencé et où en es-tu aujourd’hui ?

Mon histoire sur le web a commencé en 2012, alors que je cherchais à arrondir mes fins de mois (j’étais conseillère en voyages) : j’ai découvert la rédaction web et profité d’un déménagement pour créer mon entreprise en 2015.

J’ai créé 2 sites web consacrés à la rédaction web.

Mon site principal est formation-redaction-web.com, je l’ai démarré en 2017. En 2018, j’ai décidé de créer une formation professionnalisante en e-learning pour apprendre le métier de rédacteur web indépendant en 6 mois ; cette formation connaît un vif succès puisque j’ai aujourd’hui plus de 500 élèves en formation (ou qui l’ont terminée).

Cette réussite est sans doute l’une des plus grandes fiertés de ma vie à ce jour (avec mes enfants bien sûr !) ; une vraie communauté est née, des amitiés se sont créées entre rédacteurs et cela engendre des centaines de nouveaux emplois. Il y a une très belle énergie, un esprit bienveillant, beaucoup d’entraide.

Je suis très frustrée de vivre tout ça à distance, mais je rentre une fois par an pour rencontrer mes élèves en chair et en os. L’année dernière, nous étions 6, cette année, nous étions 180 au workshop ! C’était magique !

J’ai aussi créé un plateforme de rédacteurs web indépendants afin que mes élèves puissent proposer leurs services en ligne. Cette plateforme va totalement changer dans les prochains mois et les paiements se feront en ligne. Ce sera une plateforme de type Malt ou 5euros où seuls mes élèves pourront apparaître.

Enfin, j’ai co-créé le blog Celles-qui-osent.fr avec une ancienne élève qui est devenue mon associée. Nous aidons les femmes à entreprendre sur le web pour gagner un maximum d’indépendance et de temps libre.

Comment concilier vie de famille et vie de maman entrepreneure ?

3) Comment arrives-tu à concilier vie professionnelle de maman freelance et vie personnelle de maman ?

Ce n’est pas du tout facile pour moi étant donné que je vis contre mon gré à l’autre bout du monde. Je n’ai pas de famille ici et donc aucune aide… J’ai de plus un décalage horaire de 9 – 10 h avec mes élèves, ce qui m’oblige à travailler la nuit pour assurer mes heures de coaching.

Lorsque j’étais en couple, je ne dormais que 4-5 h par nuit pour réussir à tout faire. Aujourd’hui, je suis séparée et j’optimise mon temps sans mes enfants en travaillant un maximum. J’arrive donc à travailler, mais en revanche, j’ai très peu de temps pour moi.

Quand je n’ai pas mes enfants, il n’est pas rare que je travaille 16-17 h par jour, plusieurs jours d’affilée. Mon but étant de réussir à déconnecter lorsque je suis avec mes filles. J’ai prévenu mon équipe (nous sommes 8 dans ma team) : je ne suis pas dispo quand je suis avec mes enfants.

Ce que je dis ne fera sans doute pas rêver les lectrices, mais il est évident qu’on ne peut pas réussir sans passer par des phases de travail intense. 💪🏻

Pour ma part, tout est allé très vite, il a fallu que je délègue rapidement. Je viens d’engager une coordinatrice, celle-ci gère toute mon équipe et met de l’ordre dans mon organisation. Une fois que la machine est lancée, il y a aussi le stress d’avoir des centaines d’élèves à satisfaire et une team à « alimenter » tous les mois. C’est un stress nécessaire je pense, je crois que je suis accro à cette adrénaline.

Quoi qu’il en soit, mes filles passent toujours avant tout et je peux me dégager du temps pour elles. J’ai réussi à les garder avec moi durant les dernières vacances et je les récupèrerai le midi à la rentrée prochaine.

Je pense à elles dans toutes mes actions, il me tient à coeur qu’elles soient fières de leur maman, qu’elles voient que les femmes ont tout autant de pouvoir que les hommes quand elles osent !

Devenir Mumpreneure

Il est évident qu’on ne peut pas réussir sans passer par des phases de travail intense

4) Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à une maman qui a des envies d’entrepreneuriat mais qui n’ose pas “à cause” de sa responsabilité de maman ?

Avoir des enfants n’est pas un frein à l’entrepreneuriat, au contraire. Les enfants sont un moteur car ils nous donnent une énergie folle !

Alors oui, ils peuvent nous fatiguer physiquement, mais ils nous stimulent et nous poussent au dépassement.

Déjà, il faut se détacher de l’image de la maman idéale, car qu’elles que soient les précautions que l’on prend, on aura forcément fait des erreurs. Certaines pensent que le mieux est de rester à la maison, de faire de bons petits plats et de se donner à 100 % pour ses enfants. Je ne fais pas partie de cette catégorie de femmes car je ne veux pas leur donner l’impression d’avoir « tout sacrifié » pour elles (cette notion peut s’avérer très culpabilisante pour les enfants), je pense qu’elles ont besoin de sentir que leur maman est épanouie.

Personnellement, je veux leur donner l’image d’une femme

  • forte mais sensible 🌹
  • entreprenante mais empathique
  • sérieuse mais rigolote
  • pleine de projets mais organisée.

Je veux qu’elles aient le temps de s’ennuyer pour pouvoir rêver, je veux qu’elles aient l’occasion de désirer pour pouvoir savourer.

Tout ça est totalement compatible avec une vie de mumpreneur : « maman a son bureau à la maison, elle travaille souvent le soir, mais en journée, elle est avec nous quand nous ne sommes pas à l’école ou à la crèche ».

Les règles sont posées. Je suis active et présente.

En fait, être à son compte ne prend pas plus de temps que quand on est salarié. La différence est que l’on travaille pour soi et que l’on doit bien poser des règles pour ne pas que la vie perso empiète sur la vie pro, et vice-versa.

Pourquoi choisir de devenir freelance quand on est maman

5) Tu proposes une formation complète pour apprendre à devenir rédactrice web. Je crois savoir que beaucoup de tes élèves en ligne sont des mamans. Pourquoi – selon toi – ont-elles choisi cette voie freelance avec toi ?

En effet, énormément de mamans suivent ou ont suivi ma formation. Je pense qu’elles ont choisi cette voie pour plusieurs raisons…

Déjà, notre monde change de plus en plus vite car Internet révolutionne notre façon de penser et de vivre. Avant, il était normal de rester dans une même entreprise toute sa vie, tout comme il était bien plus fréquent de s’engager avec un homme « pour toujours ».

Avec Internet, l’information est de plus en plus accessible, plus besoin d’aller chez le CPE pour connaître les différents métiers qui existent, ni de s’abonner au magazine de l’ONISEP. Maintenant, on peut découvrir de nouveaux métiers, entrer facilement en contact avec des personnes qui les ont déjà testés, etc. Bref, la reconversion professionnelle est plus facile d’accès et moins redoutée (et je pense que ce n’est que le début !).

Les femmes de mon âge (nées dans les années 1980 – 1990) ont connu deux mondes :

  1. un monde sans Internet
  2. un monde avec Internet ;

Elles se sont engagées dans des études, persuadées qu’elles les mèneraient à un job de rêve qu’elles garderaient toute leur vie… mais l’accès à l’information a tout chamboulé.

Aujourd’hui, elles découvrent que des alternatives sont possibles, qu’elles peuvent envisager une reconversion qui leur permettrait de s’épanouir davantage. Les mamans sont souvent dans cette dynamique, d’autant plus que nous faisons des enfants de plus en plus tard.

Résultat : nous avons pris l’habitude de « profiter de la vie » sans enfants, nous sommes les fruits de mamans qui ont connu la contraception et qui nous ont désirées, choyées… et d’un coup, lorsque nous accouchons, nous prenons une grosse claque de responsabilités : terminée l’insouciance, nous avons des bouches à nourrir et des enfants à élever… le tout avec le stress du manger sain, de la présence de perturbateurs endocriniens un peu partout, l’envie de bien faire, d’offrir un maximum de choses à nos enfants.

Et comment offrir un maximum de choses quand on manque de temps ?

En se rendant plus disponible !

Rédactrice Web Freelance

Le métier de rédacteur web freelance permet de gagner énormément de libertés (je rappelle que je ne suis plus rédactrice, mais web entrepreneuse, quand j’étais rédactrice web, mon emploi du temps était très différent !). Une bonne rédactrice qui gère bien son temps et son porte-feuille clients peut tout à fait envisager de ne travailler qu’en mi-temps de chez elle ; après, tout dépend de ce qu’elle veut dégager comme chiffre d’affaires.

Avant de lancer mon blog, je ne travaillais souvent que le matin et je gagnais bien plus qu’en tant que conseillère voyages, à 39 h par semaine, sans compter les embouteillages du matin et les pauses déjeuner sur place.

Ma vie a changé du tout au tout quand j’ai découvert ce métier qui ne demande :

  • qu’un cerveau 🧠
  • deux mains
  • un ordinateur
  • une connexion Internet

Pas besoin de stock, pas besoin de se déplacer, c’est un job vraiment minimaliste, accessible à toutes celles qui aiment écrire, ont une jolie plume et sont curieuses de tout.

Voilà pourquoi ça plaît aux mamans !

Pourvoir garder ses enfants quand ils sont malades sans avoir de comptes à rendre à un patron, poser des vacances quand on veut, étendre son linge entre midi et deux.  Toutes ces petites choses changent franchement la donne au quotidien.

Du coup, j’ai créé une formation en e-learning qui peut être suivie sous forme de cours du soir pour celles qui ont des enfants et qui sont encore salariées.

6) Enfin, quelle est ton astuce fétiche de super maman auprès de tes enfants, qui marche à coup sûr ? (Oui, le partage de pépite de maman est le bienvenue)

Je ne sais pas si on peut considérer ça comme une astuce, mais j’utilise énormément l’humour pour dédramatiser certaines situations ou les motiver à faire quelque chose.

Grimaces, blagues, chatouilles, tout y passe. Mes filles sont habituées et commencent à s’y mettre elles aussi, ça facilite beaucoup de choses et ça ajoute une touche de bonne humeur au quotidien !

A retenir

Vous aussi vous avez été happée par cette délicieuse interview ? Je vous comprends.

Voilà de quoi vous donner des idées pour repenser votre activité professionnelle du moment et pourquoi pas vous orienter vers un statut de (maman) freelance. Au programme : du travail, de l’engagement … Mais à la clé : liberté d’organisation, indépendance, autonomie et épanouissement.

Je ne saurai que vous recommander chaudement le programme de Lucie, qui vous ouvre les portes de la liberté pro grâce à la rédaction web. 👉🏻 Cliquez ici pour découvrir la formation de Lucie Rondelet.

Cet article vous a plu ? Allez plus loin en lisant ceci

Aimer & Partager
  •  
  •  
  •  
  • 1

18 Comments

  • Marine

    Je n’aime plus du tout mon travail depuis que j’ai accouché de mes jumeaux, je reve de trouver un job où je m’épanoui vraiment. Je travaille dans un magasin de vêtements et je ne supporte plus les horaire surtout ceux de fermeture car je ne vois presque plus mes enfants ça me serre le coeur rien que d’en parler. Il est temps que je trouve autre chose et ça fait du bien de lire que des mamans arrivent à trouver le boulot de leur reve mais pour le moment quitter un cdi me fait peur . Merci Maite et Lucie

    • Maïté LSM

      Bonjour Marine,
      La maternité peut en effet être un véritable tournant professionnel où l’on cherche à la fois épanouissement pro et équilibre familial 😉
      Je te souhaite de trouver ta voie, peut-être que la rédaction web t’inspirera ? Puisque tu crains de quitter ton CDI, peut-être peux-tu aussi te former en parallèle ! A bientôt Marine

  • Cécile

    Bravo pour cette chouette interview !
    C’est cool de découvrir Lucie sous cet angle mompreneur 🙂 et c’est vrai qu’internet nous ouvre un champ des possibles, qui aurait été inimaginable il y a quelques années.

    • Maïté LSM

      Bonjour Cécile,
      Oui c’est intéressant de la découvrir ainsi, je suis ravie de pouvoir “mettre en lumière” la mompreneure qui est en elle 😉
      A bientôt

  • Elodie

    Géniale cette interview !! C’est très motivant de voir le parcours de Lucie. C’est très honnête de sa part de dire qu’être entrepreneuse demande BEAUCOUP de travail. Je pense que c’est indispensable de l’avoir en tête avant de se lancer. Je suis aussi convaincue qu’avoir le soutien de son entourage est une force exceptionnelle voir indispensable pour traverser les tempêtes.

    • Maïté LSM

      Coucou Elodie !
      Oui, Lucie est transparente sur la quantité de travail que demande d’être une workingmum 😉 Tu as raison, l’avoir en tête est important !
      A bientôt

  • Y-Lan

    Super interview, j’admire énormément le travail de Lucie, c’est intéressant d’en apprendre plus sur sa vie de maman entrepreneure. Moi aussi, comme tant d’autres, c’est l’arrivée de ma fille qui m’a fait passer à l’action et changer de vie. Et je la remercie chaque jour pour ça !!!

  • Sophie

    Interview très motivante et très réaliste ! Je trouve ça aussi très honnête qu’elle parle de la charge de travail lorsqu’on devient entrepreneuse. Ça donne envie de se lancer en toute connaissance de cause 🙂

  • virginie

    Super inspirante Lucie…tout en étant réaliste sur la charge de travail..il ya toujours une phase où l’on fait très exactement ceux pourquoi on a quitté son travail (trop travailler) mais c’est pour soit on espère que ce n’est que transitoire, le temps de se lancer et de trouver un équilibre!
    ceci dit pouvoir s’occupper de ses enfants quand ils sont malades…ça n’a pas de prix!

  • Anne-Lise - Grandir en langues

    je suis un peu Lucie mais c’est génial de découvrir son coté maman 🙂 Comme beaucoup ici, je vais pas être très original mais être maman a été une nouvelle vie! Pas forcément facile au début, j’aurais d’ailleurs aimé avoir des témoignages comme au début ^^ Je crois que ce qui est dans des jobs ” classiques”, c’est quon doit faire comme si on avait pas d’enfants et ce n’est pas tenable sur le long terme !
    Lucie met tellement en lumière le fait que c’est possible, on peut être une maman épanouie et investie dans son travail 🙂
    Merci pour ce partage! 🙂

  • Gabriel Tricottet

    Bonjour Maïté;
    Magnifique Interviews ou Lucie dévoile son côté de maman. Personnellement je suis un papa très investie dans mes 5 enfants et tous avec la même maman.
    J’aime l’idée et l’image que nous donne Lucie dans ton interview à ses filles de ce qu’est une maman épanouie. Je pense que la meilleure chose que l’on puisse offrir à ses enfants c’est de réussir sa propre vie en mettant en place ses projets et désirs pour être heureux.

    • Maïté LSM

      Hello Gabriel,
      Oh, un Super Papa 😉
      Je suis d’accord avec toi, l’image que Lucie veut renvoyer à ses filles est géniale.
      Merci pour ton retour,
      A bientôt

  • Pierre-Favre

    Merci pour cet interview, ce que j’aime beaucoup dedans c’est ce rappel que la vie d’infopreneur n’est pas simple ou facile, qu’il faut parfois travailler longuement et/ou durement.
    A plusieurs moment de ton article tu utilises l’expression “super maman”, ne serait-ce pas un pléonasme? 😉

    • Maïté LSM

      Hahaha oui c’est un pléonasme, comme le nom du site finalement 😉
      C’est vrai que Lucie énonce une réalite de l’entrepreneuriat qui ne vend pas forcément du rêve. C’est là où c’est intéressant, le travail amène du résultat en somme 🙂
      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error:

Oui ! A moi  le  Guide  de  la  Super  Maman  Épanouie   :-)