fbpx
La grossesse

7 Conseils de Pro pour Vaincre la Peur de l’Accouchement

La peur de l’accouchement … Elle vous hante, vous aussi ?

L’angoisse de la douleur intense, de l’inconnu, de subir des déchirures ou une épisiotomie. De retrouver après la naissance votre corps abîmé voire mutilé, fatigué et amoché.

La peur d’accoucher est très fréquente durant la grossesse, c’est même la crainte de la future maman la plus commune. Quoi de plus normal … Tant de récits d’horreur ont été racontés : des pires scénarios catastrophe à la douleur de l’accouchement en lui-même, en passant par l’accouchement difficile sur-médicalisé … Rien ne vous est épargné.

Rassurez-vous.

L’accouchement peut vraiment être vécu comme un moment merveilleux, avec une douleur acceptable et un corps en pleine santé.

Focus sur 7 conseils de pro pour vaincre votre peur de l’accouchement.

Comment ne plus Avoir Peur de l’Accouchement ?

Selon la psychologue Corinne Antoine :

« C’est normal d’avoir peur . On a tendance à banaliser l’accouchement. Les femmes ne souffrent plus physiquement, ce qui ne les empêche pas d’angoisser. On ne peut pas maîtriser la tête et le corps. Une préparation psychique est aussi nécessaire. »

Rien n’est figé. Tout évolue.

Ce n’est pas moi qui le dit, mais Virginie Grimaldi (auteur).

Vous le savez bien d’ailleurs, c’est comme lorsque vous venez de vous prendre les pieds dans les jouets de votre enfant au sol. Et que vous chutez. Sur le gravier …

Ouille !

Oui, sur l’instant ça fait mal. La douleur est vive, intense . Mais rien n’est figé, tout évolue … Cette même douleur s’amenuise, s’apaise au fil du temps, jusqu’à disparaître complètement. 🍀

Il en est de même pour l’accouchement et pour la peur de l’accouchement. Apprivoisez cette crainte, et elle disparaîtra.

# 1 – Oublier les Récits Traumatiques – Catastrophiques de Naissance

Votre 1er job désormais consiste à ne pas rester focalisée sur les récits apocalyptiques d’accouchements difficiles dans votre entourage.

C’est délicat, je sais.

Mais vous vous rendrez un vrai service en mettant ces récits de côté. Ne l’oubliez pas, votre cerveau est créateur et sa spécialité est d’imaginer les pires scénarios catastrophes. En partant de rien.

Imaginez.

Vous buvez un grand verre d’eau glacé. 🥛

Paf ! D”un coup, vous ressentez une douleur intense à la tempe droite.  [ Ceci est absolument normal ]

Votre cerveau, lui, va lancer sa superproduction Hollywoodienne et vous embarquer dans une intrigue épouvantable. 🎞

Alerte, douleur au cerveau et frissons en vue. C’est anormal, cela est probablement très dangereux. Attention, il s’agit d’une tumeur. Elle est incurable…

❌STOP !❌

Coupez le moteur . Débranchez le cerveau.

Ne portez pas trop attention aux récits cauchemardesques d’accouchement de femmes que vous rencontrez et qui vous les racontent.

Faites la part des choses et choisissez de vous concentrer uniquement sur le bon , le positif, le futur joyeux. Vous décidez ce qui compte pour vous, ce qui a de l’importance. 🎯

N’oubliez pas que les accouchements paisibles et heureux sont réels mais moins racontés car finalement bien “classiques” . Comme pour les nouvelles aux JT : 95% des news sont consacrées à ce qui va mal et 5% à ce qui va bien.

Je vous laisse le soin de choisir les récits que vous avez envie d’entendre …

# 2- Dédramatiser l’Accouchement

C’est quoi au juste, un accouchement ?

C’est donner la vie. Permettre à ce bébé que vous portez en vous de venir au Monde, pour vous rejoindre.

C’est beau, c’est une étape importante, cruciale pour bébé et pour vous-même en tant que Femme. ❤

Soyons honnête. Oui , il y aura :

  • du stress
  • de la douleur des contractions qui s’intensifient ( mais chacune avons notre propre sensibilité à la douleur)
  • de l’appréhension de l’inconnu
  • la tension d’être dans un environnement médical ⚡

Peut-être il y aura-t-il aussi :

  • de la fatigue
  • de l’impatience
  • une crainte pour la bonne santé du bébé
  • des surprises au programme ( si intervention médicale à prévoir)
  • de l’émotion palpable

Mais ce qui est certain c’est que cet accouchement va vous permettre de :

  • vivre un moment unique
  • devenir une femme plus forte
  • donner vie à un bébé

Voilà, c’est beau un accouchement. C’est intense – même si c’est douloureux.

Vous ne retiendrez dans tous les cas que le positif, soyez-en certaine.

# 3 – Apprendre à Gérer sa douleur pour vaincre la peur d’Accoucher

Vous aimeriez vous assurer de ne pas trop souffrir pendant l’accouchement , le jour J ?

Bonne nouvelles, plusieurs techniques existent pour vous accompagner.

Choisir la péridurale

Ce choix vous est propre.

Si vous craignez la douleur vive de l’accouchement, faites-vous accompagner par la péridurale. Si cela reste conforme à vos convictions, bien entendu ! 💉

Utiliser la sophrologie

La respiration, le souffle … Tout part de là.

En maîtrisant votre souffle, en vous concentrant sur votre manière de respirer vous parviendrez à gérer votre douleur.

Préparer son corps à l’accouchement

Enfin, vous le savez, je suis une fervente partisane des solutions naturelles pour préparer votre corps à l’accouchement.

A vous les tisanes de feuilles de framboisier , le massage du périnée et autre recettes de grand-mère !

Découvrez cet article complet sur le sujet en cliquant ici

# 4 – Se Concentrer sur Soi et son Corps

Faites confiance à votre corps. Il gère très bien tout seul.

Preuve en est, il est en train de fabriquer un bébé sans que vous n’ayez à agir en quoi que ce soit, pas vrai ?

Pour vaincre votre peur de l’accouchement, travaillez sur votre confiance en vous et votre corps.

Apprenez à comprendre ce que vous vivez à l’intérieur et comment se manifeste déjà bébé. Créez du lien , une connexion.

Je vous conseille de choisir de participer aux cours de préparation à l’accouchement qui vous seront d’une immense utilité !

# 5 – Utiliser la Visualisation Créatrice

Vous avez un pouvoir magique sous exploité. Le saviez-vous ?

De quel pouvoir magique parle-t-on ?

De celui qui vous permet d’être sereine, de créer votre réalité et votre bonheur. Ce pouvoir, c’est votre cerveau. 🧠

Vous avez la possibilité d’utiliser la visualisation créatrice pour faire vivre en vous un accouchement idéal.

Comment ?

  1. Concentrez-vous dans un environnement calme
  2. Asseyez-vous de préférence et fermez les yeux
  3. Respirez profondément, calmez-vous
  4. Imaginez votre scène d’accouchement dans le contexte le plus idéal pour vous : vous souriante, qui gérez parfaitement vos contractions . Bébé qui s’engage dans le bassin et qui sort sans forcé, en une poussée.
  5. Repassez-vous cette scène encore et encore

Vous trouvez cela trop étrange ? Vous êtes trop cartésienne pour y croire ?

Qu’est-ce qui vous empêche de le faire quand même et de constater le résultat le jour J ?

Je compte sur vous pour tester ce concept de visualisation créatrice dès maintenant. Vous verrez, l’automatisme se créé très rapidement.

# 6 – Penser Résultat et Bonheur

Pour contrer votre peur de l’accouchement, restez concentrée sur le résultat final. Pas par le chemin obligatoire pour arriver à destination.

Pensez à la récompense ultime au bout du chemin : votre rencontre avec votre bébé. 👶🏻

Cela vaut toutes les craintes et toutes les douleurs. Parole de Super Maman !

# 7 – Préparer Son Corps pour Surmonter la Peur de l’Accouchement

Enfin, pour vaincre votre peur de l’accouchement pensez avant tout à être bien dans votre peau et votre tête pendant ces 9 mois.

En étant sereine, calme et détendue cela va favoriser un déroulé optimal de la naissance de jour J.

Bien sûr, vous n’êtes pas à l’abris d’un accouchement différent, si cela est nécessaire pour votre bien et celui de bébé :

  • un déclenchement pour un bébé qui dépasse le terme
  • une césarienne en cas de détresse du bébé
  • les spatules ou les forceps pour aider bébé à trouver la voie …

Autant de situations qui peuvent exister, et qui ne sont pas maléfiques. Ne le voyez pas comme une tragédie, mais plutôt comme un accompagnement vers la délivrance pour votre bébé.

Tout est une question de point de vue et d’angle de vue, pas vrai ?

Je compte sur vous pour surmonter votre peur de l’accouchement pour vivre ce jour le plus sereinement possible ! Ressentir des doutes et des craintes pour l’accouchement est absolument normal, cela fait partie intégrante de la grossesse.

N’oubliez pas pour autant votre objectif final : rencontrer enfin votre nourrisson et savourer votre nouveau rôle de maman.

Cet article vous a plu ? Allez plus loin en lisant ceci

Prenez soin de vous,

Aimer & Partager
  •  
  •  
  •  
  • 1

4 Comments

  • Anne-Christine de Cheminsdenaissance.com

    Bravo Maïté pour ce bel article. Je ne connais pas une femme qui n’ai eu à un moment ou à un autre une crainte vis à vis de l’accouchement : peur de la douleur, peur de mourir, peur que le bébé ne sorte pas, peur de ne pas être respectée dans son intimité, peur de terminer cette grossesse et de ne plus revivre cela…
    Pour sortir de cette spirale, la sophrologie est en effet un magnifique outil : elle permet par la respiration et la visualisation de créer sa bulle si nécessaire au moment de l’accouchement. Et puis, lire, chercher des ressources pour découvrir que oui, l’accouchement peut être un merveilleux moment à vivre. Une naissance pour bébé et une naissance pour maman !

  • Florence

    Bonjour Maïté, merci pour ton article qui tombe vraiment à pic! Ce matin c’etait préparation à la naissance pour apprendre à gérer la douleur des contractions par le souffle, le son et la visualisation comme tu l’explique très clairement dans ton article. 😉
    La sage femme nous a fait également détourner la douleur par la douleur. En gros tu te pinces ou quelqu’un de ton entourage te pince pour détourner ton attention de la douleur de la contraction.
    Enfin avec ton article et ce cours j’ai tous les outils pour aborder sereinement (disons plus sereinement 😅) mon accouchement! Merci!

    • Maïté LSM

      Bonjour Florence !
      Je te souhaite tout plein d’énergie et de bonheur pour cette dernière ligne droite, et je suis certaine que tu vas assurer comme une chef !
      Intéressant le fait de détourner la douleur, perso je trouve plus facile de me concentrer sur autre chose en effet – via la respiration !
      Merci pour ton retour, à bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error:

Oui ! A moi  le  Guide  de  la  Super  Maman  Épanouie   :-)