Apprendre la méditation avec Petit Bambou… Interview!


Hors sujet /

Bonjour les supers-mamans! J’ai eu le plaisir d’interviewer pour vous Petit Bambou, vous connaissez? Il s’agit d’une application qui vous permet d’apprendre pas à pas la méditation… Tout est super simple, facile à mettre en place et surtout très décomplexant, puisqu’on ne commence pas en se disant “je vais devoir méditer pendant 15 minutes d’entrée…!” 😉 Donc, apprendre la méditation avec Petit Bambou… Vous allez voir, c’est simplissime!   😉

Pourquoi cette interview de Petit Bambou? 

Tout simplement parce que pendant que j’étais enceinte, mon chéri m’a fait découvrir cette application super sympa… Et quelle jolie surprise!! Grâce à cette appli, l’un et l’autre avons appris en toute facilité à méditer, à respirer, à nous recentrer sur nous-même…

Alors attention, la méditation ça paraît assez mystique dit comme ça, assez marginal… Mais en fait, si vous essayez de tester l’appli PetitBambou vous vous rendrez compte par vous-même que c’est assez facile d’essayer. Ensuite, rien de vous oblige à adhérer à cette pratique bien sûr, mais j’estime que cela m’a aidé à me calmer lorsque je pouvais être agacée pendant ma grossesse!

Apprendre la méditation avec Petit Bambou… Interview!

Apprendre la méditation avec Petit Bambou...

1) Quels bienfaits l’application Petit Bambou peut-elle apporter aux femmes enceintes?  

Petit Bambou : “Les neuf mois de grossesse se déroulent aujourd’hui dans un contexte archi-médicalisé : rendez-vous de suivi, échographies, prises de sang, dépistages, etc… Ces progrès médicaux permettent de la précision, de la sécurité mais aussi de la détection. Ils ne traitent cependant pas de bien-être global, ne s’adressent pas non plus au mental… et sont paradoxalement parfois sources de stress (résultats de tests, d’échographie…)!

Par ailleurs, en dépit de cet arsenal médical, la grossesse et l’accouchement en particulier laissent la part belle à l’imprévu. Impossible par exemple de prévoir la date exacte de l’accouchement !

C’est pourquoi nombre de femmes enceintes sont aujourd’hui en recherche d’accompagnement, parallèle à ce suivi strictement médical, pour vivre pleinement et sereinement leur grossesse« Comment bien me préparer ? », « J’ai besoin de me sentir rassurée », « L’accouchement me fait peur », « Vais-je être capable ? »… Autant de questionnements que l’on retrouve dans la plupart des discussions de femmes enceintes et qui ne trouvent pas de réponses dans la médecine classique.”

2) Comment la méditation peut-elle agir à la fois sur la maman et le bébé?

Petit Bambou :”Concrètement, les médecines douces, la sophrologie et la méditation notamment, sont des solutions de plus en plus utilisées pour prendre soin de soi et de son bébé à chaque étape de la grossesse. Petit Bambou propose un programme de sophrologie pour les femmes enceinte (“Grossesse et sophrologie”), qui rassemble 12 séances de sophrologie pour bien vivre sa grossesse, se préparer à l’accouchement, accoucher, bien vivre son séjour à la maternité et gérer son retour à la maison.

En dehors de ce programme spécifique, la pratique de la méditation de pleine conscience en général est bénéfique pour une préparation à la naissance, car elle entraîne à se focaliser sur l’instant présent, ce qui peut permettre de diminuer considérablement le stress lié aux projections dans le futur (scénarios catastrophe, appréhension irraisonnée, anticipation, impatience, etc.). A priori le bébé dont on dit qu’il vit les émotions de sa mère, comme une éponge, ne peut que bénéficier de ce gain de sérénité. Quasiment tous les programmes de méditation de Petit BamBou peuvent être un bon entraînement 🙂

De nombreuses études ont commencé à analyser l’impact sur la maman et l’enfant de la pratique de la méditation de pleine conscience. Elles sont regroupées en quatre bénéfices :
1) Diminution du stress,
2) Augmentation des émotions positives
3) Diminution du risque de naissance prématurée
4) Développement du bébé en bonne santé favorisé
… et expliquées dans cet excellent article : ICI (article en anglais)

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  9 choses que le livre Confiance Illimitée m'a apporté...

2) Si je n’ai jamais pratiqué la méditation, comment me lancer? De quelle manière progresse-t-on en méditation?

Petit Bambou: “Il n’y a pas de pré-requis, et besoin de presque rien ! L’application, une connexion internet (au moins au début), des écouteurs ou une enceinte, une chaise ou un coussin; c’est tout!  😎

Il suffit de se laisser guider; Petit BamBou propose en introduction de ses séances de petites vidéos explicatives sous forme d’histoires qui permettent d’intégrer par analogie les principes de base de la méditation de pleine conscience.

Même s’il n’y a pas d’objectif à atteindre, et qu’on reste éternel débutant dans cette discipline, on peut dire que c’est comme une gymnastique de l’esprit. Ainsi, comme pour le sport, seule la régularité peut permettre de ressentir les effets.

Apprendre la méditation avec Petit Bambou...

3) Par la suite, à partir de quel âge est-il possible d’initier son enfant à la méditation? Comment procéder pour l’intéresser? Et enfin, quels bénéfices mon enfant en tirera-t-il?

On peut commencer à méditer avec son enfant dès qu’il a environ 4-5 ans – tout dépend de son intérêt, de sa motivation, sa capacité de concentration… Pour savoir comment s’y prendre, nous avons rédigé un petit article qui prend le contre-pied des bons conseils en indiquant ce qu’il ne faut pas faire 🙂 il se trouve là : (article ici)

Concernant les bénéfices il n’y a pas de promesse. En effet, la méditation (pour les adultes comme pour les enfants) ne doit pas être pratiquée dans un objectif précis.

Il est important de noter à quoi ça ne sert PAS : la méditation n’est pas faite pour calmer/relaxer/endormir. Par ricochet ce sont des effets possibles, mais ça n’est pas dans ce but qu’elle doit être pratiquée. En effet, elle ne suppose pas de faire le vide ou de se détendre particulièrement, mais au contraire de se concentrer sur son corps, ses sensations, ses émotions et ses pensées. C’est un entraînement de l’attention.

Enfin, avec de la pratique et de la régularité, on peut ensuite observer une meilleure connaissance et donc gestion des émotions. (Par exemple: on n’obtient pas que l’enfant ne se mette plus en colère, mais que quand il est en colère il s’en rende compte et arrive à le gérer). Tout comme une capacité de concentration croissante et une conscience de son corps (via la respiration notamment)…

Pour conclure, concernant la méditation à l’école voici quelques verbatims d’enseignants :

« Au fur et à mesure, j’ai senti un investissement de plus en plus grand de la part des élèves »

« La méditation peut apporter des réponses individuelles à effet collectif »

« Jusqu’ici, le commentaire qui revient le plus souvent de mes jeunes élèves après qu’ils aient médité, est qu’ils se sentent libérés »


Apprendre la méditation avec Petit Bambou… Mon avis!

Voilà les supers-mamans, merci à Petit Bambou d’avoir accepté de répondre à mes questions concernant la méditation pendant et après la grossesse. J’espère que cet article vous donnera envie de découvrir la méditation et si tel est le cas… Je vous conseille bien sûr l’application Petit Bambou!

Avez-vous déjà testé la méditation? Et cette appli en particulier? Si oui, je serai ravie d’avoir votre retour à ce sujet en commentaire! Pour ma part, j’ai beaucoup aimé le côté accessible de l’application en revanche je suis plus à l’aise avec la sophro que la méditation… Chacun son truc !  😉

Prenez soin de vous,

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.